Tout savoir sur la Syrah, cépage précieux et apprécié

Syrah - Shiraz : Informations sur ce cépage, ses vins et les caractéristiques

Dans une rencontre d’œnophiles, un brunch, un apéro d’été ou une soirée romantique, discuter autour du vin peut amener à parler du noble breuvage lui-même. Et lorsqu’on aborde les bouteilles de rouge, la Syrah n’est jamais loin. Alors, que faut-il savoir sur ce cépage ?

L’origine de son nom

Oubliez les merveilleuses destinations touristiques de Chiraz en Iran et de Syros en Grèce. Oubliez aussi la belle Syracuse. La Syrah n’a aucun lien avec ces villes, bien que ces dernières puissent vous surprendre par un vin exceptionnel produit localement. Cette fois-ci, pas de douces rêveries vers les contrées lointaines. La Syrah est un cépage noir originaire des Côtes-du-rhône.

Syrah vient du nom celte « Ser » qui désigne les monts en forme de serre qui jalonnent le Rhône. Du mot Ser découle également le nom de la ville de Serrières et le mot espagnol « sierra ». Des tests génétiques ont confirmé que la Syrah venait réellement de la partie septentrionale des Côtes-du-rhône. Elle est le fruit d’un croisement entre la Mondeuse blanche (Haute-Savoie) et la Dureza (Ardèche).

Son apparenté avec le shiraz

Si vous voyez le mot shiraz, il s’agit du même plant de vigne. Le shiraz est la version australienne de la Syrah. Les viticulteurs australiens qui ont importé ce cépage chez eux lui ont attribué ce nom, sans doute par commodité phonétique. D’ailleurs, cette appellation est celle-là plus utilisée par les Anglo-saxons.

La seule différence est qu’en France, le terroir (la composition du sol, le climat, la situation géographique) et le savoir-faire traditionnel entrent en compte ; tandis qu’en Australie et dans les vignobles hors de l’Europe, c’est la typicité du cépage qui est mise en avant. Ce qui fait que les vins obtenus n’auront pas les mêmes caractères.

Sa nature

La Syrah fut considérée comme un cépage fragile qui a besoin de sols riches pour se développer et qui craint la sécheresse. Mais en voyant la Syrah se développer dans la terre aride de l’Afrique du Sud et le climat sec de l’Australie, difficile de dire qu’elle est aussi capricieuse que cela.

Toutefois, la Syrah est peu résistante face aux parasites tels que les acariens et les vers de grappe. Elle est également sensible à la pourriture grise et à la chlorose. Ses longs rameaux sont plus fragiles et doivent être protégés des vents forts.

Ses caractéristiques

La Syrah produit des grappes moyennes, légèrement cylindriques et compactes. Les raisins sont d’une couleur noire bleutée, avec une chair juteuse et fondante, enveloppée par une peau fine. La maturité des baies est très rapide.

La Syrah produit un vin doté d’une robe pourpre de nuance sombre et profonde. Des reflets violets sont visibles sur le contour du verre.

Son profil

Vinifiée seule, la Syrah fournit des vins puissants, tanniques, très corsés, mais bien pourvus en arômes et peu acide. Ces caractères rendent la Syrah apte au vieillissement. Avec l’âge, ils deviennent plus doux et plus moelleux. La Syrah est aussi un cépage prompt à l’assemblage. Elle est souvent assemblée avec le Grenache, la Négrette, le Mourvèdre, le Merlot. Elle permet également de produire du bon rosé.

Le bouquet des vins obtenus peut varier d’un endroit à l’autre. Dans son berceau des Côtes-du-rhône, la Syrah produit un nectar doté d’arômes floraux avec une note prononcée de violette poivrée. En vieillissant, il acquiert un arôme de réglisse et de truffe. En migrant vers le sud, la Syrah fournit un breuvage avec une palette aromatique de fruits rouges et noirs (framboise, myrtille). Avec le temps, la note se transforme en framboise sauvage, en truffe et en poivre.

Sa renommée

Dans le monde, il y a à peu près 6 000 cépages cultivés, et la Syrah occupe la 6e place avec 185 000 hectares de surface plantée. Et sur les 210 cépages autorisés en France, elle occupe le top 10. Elle est même à la 3e place des cépages rouges français, derrière le Merlot et la Grenache noire, et devant le Cabernet Sauvignon et la Carignan.

La Syrah est partie depuis longtemps à la conquête de la planète. Elle a commencé son exode dans la Provence, le Languedoc-Roussillon et le Sud-Ouest. Notre voisine la Suisse est aussi une productrice privilégiée de Syrah (clin d’œil l’AOC Valais). Actuellement, elle est de loin la plus plantée en Australie. L’Argentine, le Chili, Les États-Unis (notamment la Californie), l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande sont parmi les grands producteurs de vin de Syrah.

Les accords mets-vins

Alexandre DUMAS disait : « le vin est la partie intellectuelle du repas, les viandes et les légumes n’en sont que la partie matérielle ». C’est dire qu’un bon vin est la clé de la réussite d’un bon repas. Dans cette optique, la Syrah dispose de ses propres atouts pour sublimer un plat succulent.

Avec son tempérament rustique et charpenté, la Syrah est un vin de choix pour accompagner les gibiers et les plats campagnards tels qu’un bon pot-au-feu ou canard rôti. En apéritif, vous pouvez associer une bonne bouteille de Syrah avec des charcuteries du même terroir (andouillette, rosette, cervelas), dans le but de garder les convives sur un même thème gastronomique. Pour les soirées entre amis, servez à volonté des viandes rouges et des viandes au barbecue.

Si vous voulez déguster un bon cru français, essayez une bouteille de Côte Rôtie. Par contre, si votre désir est de varier le goût, explorer de nouveaux horizons, optez pour un vin australien de la Barossa vallée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *