Respiration abdominale : efficace pour calmer les angoisses

respiration abdominale zen

Être angoissé est un sentiment vraiment désagréable. La sensation de panique qui surgit sans crier gare. L’impression de suffoquer et de manquer d’air, la peur que votre vie s’écroule. Ce sentiment affecte généralement votre santé en général et il faut trouver des solutions pour vous calmer. La science propose plusieurs méthodes pour diminuer votre angoisse, mais il se trouve que la respiration abdominale est également efficace.

Le souffle ventral : comment ça marche ?

On appelle respiration abdominale le fait d’inspirer depuis son diaphragme. Ce genre d’absorption d’air permet à vos poumons d’insuffler une grande quantité d’air qui le libère par rapport à une respiration thoracique qui est courte et irrégulière.

Lorsque vous avez une crise de panique, vous oubliez en général de respirer et privez votre poitrine de l’air dont il a besoin. Effectivement, ce n’est pas une réaction volontaire, malgré tout, elle déforme l’ensemble de votre souffle. Cependant, vos émeus sont surtout dus aux airs toxiques non extraits dans vos poumons.

Au fait, la respiration abdominale est surtout pratiquée par les nourrissons. Il n’y a pas que leurs ventres qui bougent. Inspirer depuis votre abdomen est un très bon calmant pour vos crises d’angoisse. Il faut prendre l’air tout au fond de votre diaphragme.

Quelle est la relation entre votre angoisse et la respiration abdominale ?

Lorsqu’on est bébé, on n’est conscient de rien, nos sentiments sont purs. On respire automatiquement vers le bas du ventre. Pourtant, en grandissant, on commence à ressentir différentes sortes d’émotions. Et parfois, on apprend à les refouler. Cette façon de cacher votre sentiment vous incite à pratiquer la respiration thoracique.

Or, la respiration thoracique encourage les sensations d’étouffement. En effet, lorsque vous faites une respiration thoracique, votre épaule se soulève et vous ressentez des pressions au niveau de votre torse. Autrement dit, vos poumons ne reçoivent pas suffisamment d’air et n’en expirent pas également beaucoup.

En revanche, inspirer par le diaphragme libère vos poumons et permet de relâcher toutes les compressions à ce niveau. Concrètement, respirer un grand coup d’air permet de se libérer de tous les sentiments négatifs dont vous éprouverez.

Comment revenir à une respiration par diaphragme ?

Une bonne respiration commence au niveau de votre bas ventre et se termine en haut. Réellement, la respiration abdominale et la respiration thoracique sont complémentaires. Cependant, respirer depuis le bas de votre ventre n’est pas du tout une évidence. Il faut s’appliquer régulièrement pour avoir finalement l’habitude. C’est le fait de prendre l’air au fond de votre ventre qui est surtout bénéfique pour vos crises de panique.

Une petite astuce pour vous initier à la respiration par diaphragme est d’inspirer profondément avec votre nez et le retenir le plus longtemps possible, ensuite, vous devez expirer par la même voie, en le retenant deux fois plus longtemps.

Cette action permet surtout d’extraire toutes les toxines que peuvent contenir vos poumons. Et l’évulsion de ces mauvais éléments les libère et par la même occasion allège les crises de panique que vous pouvez avoir au quotidien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *