Perversion narcissique : Comment se protéger de cette violence invisible ?

homme pervers narcissique

Paroles déguisées en insultes, dévalorisation, culpabilisation, ces mots qui tuent et qui font violence, si vous en êtes victime, vous êtes peut-être face à un pervers narcissique. Toutefois, il est souvent difficile de le reconnaître entre cet ami qui paraît sympa, mais qui vous critique sans arrêt, ce compagnon aimant, mais qui vous maltraite ou ce boss très ouvert, mais qui tyrannise. Qui sont donc ces personnes toxiques qui peuvent déstabiliser autant ? Et comment s’en protéger ? S’il n’est pas possible de complètement s’en éloigner, il est vital de se défendre.

Sachez reconnaître un manipulateur

Il peut faire partie de votre quotidien, mais difficile de reconnaître un manipulateur au premier regard. Pour s’en débarrasser, il faut d’abord le reconnaître. Cependant, ce n’est pas au moindre conflit avec votre amoureux ou à la première parole blessante de votre chef, que vous allez juger ces personnes de pervers narcissique. Le manipulateur répond à plusieurs critères, dont certains sont assez évidents pour vous mettre en alerte.

Le pervers narcissique joue au premier abord la carte de la séduction : c’est sa plus grande arme. Il sait comment vous flatter et vous mettre en totale confiance. Il parle également un double langage, sans qu’il s’en aperçoive, il peut évoquer deux concepts contradictoires au même moment.

Son caractère le plus signifiant est la jalousie. Il a aussi cette tendance à refuser ses torts ou à rejeter la faute sur les autres. Il s’exprime en termes flous, sème la zizanie et très souvent, critique ou dévalorise sans avoir l’air.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la violence psychologique.

Soyez indépendant

Un pervers narcissique vous laissera toujours croire que vous ne pouvez pas vivre sans lui. C’est tout à fait faux. Ce n’est pas la seule personne qui peut vous donner de l’amour et de la reconnaissance. Osez faire le pas en dénouant totalement toute relation avec cette personne. S’il est impossible de complètement s’en détacher, fixez les limites, soyez indépendant et réduisez les contacts.

Faites taire vos émotions

Pleurer, crier ou répondre à ses attaques, c’est se montrer vaincu face à cet adversaire. Apprenez à maitriser vos émotions, vos paroles ou vos gestes lorsque vous êtes confronté à cette personne toxique, car vous voir bien calme la déstabilisera.

Dans des situations de conflits, ne dites rien. S’il sent qu’il n’a pas de prise, le manipulateur bat en retraite. Cette attitude requiert une certaine maitrise de soi que vous pouvez travailler ce point progressivement.

Restez à la surface et n’entrez pas dans son jeu

Se faire rabaisser constamment peut donner envie de répliquer et de se défendre, mais ce genre de manipulateur se moque complètement de la vérité. L’indifférence est votre arme la plus précieuse pour contrer un sadique. Le but est de ne pas vous enfoncer dans son jeu et accepter à tort ses paroles dévalorisantes ou ses critiques incessantes.

Pour répondre à un pervers narcissique, le meilleur moyen est de le renvoyer à ses contradictions. N’essayez pas de vous justifier, restez à la surface. Tenez-vous à des phrases brèves comme par exemple « si tu le dis, ainsi soit-il, personne n’est parfait… » afin d’échapper rapidement à la discussion.

Une autre manière aussi de contrer ou de l’empêcher de voir vos faiblesses est de sourire face à ses critiques, restez poli lorsqu’il vous rabaisse ou faites de l’humour. Lui-même se trouvera déstabilisé par votre réponse.

Notez ses faits et ses paroles

Pour contrer facilement un pervers narcissique, prenez systématiquement note de ce qu’il dit. Il a tendance à s’exprimer avec beaucoup de flous pour ne rien se rappeler plus tard. Ainsi, pour vous couvrir ou pour rassurer d’une éventuelle crise, reformulez par écrit ses paroles. Envoyez-le par SMS ou par mail et faites-lui savoir sur ces échanges. Par exemple « suite à notre conversation, j’ai compris que vous souhaitez…, est-ce bien ce que tu voulais que je fasse ? etc. »

Souvent un manipulateur fera semblant de ne pas tenir compte de ses réponses. Pour le lui rappeler, n’hésitez pas à numéroter ses paroles. S’il l’a déjà dit une fois, rappelez-le-lui en disant par exemple « c’est la deuxième fois, la énième fois que… » Cela permet de lui montrer que vous n’êtes pas aussi dupe qu’il le pense.

Posez des limites et dites NON quand il le faut

Pour vous faire respecter ainsi que vos idées au passage, imposez-vous des limites. Ce sont les seuils de ce que vous pouvez endurer ou accepter. N’hésitez pas à vous débarrasser des personnes qui les ignorent, ou qui les dépassent.

Aussi, il ne faut jamais tout subir, même par amour. Sachez dire Non, c’est très important pour vous affirmer et faire respecter vos valeurs. C’est également donner de la force à vos propositions et montrer à l’autre que vous n’avez pas peur de le confronter.

Cultivez votre estime

Avec une bonne estime de soi, vous pouvez venir à bout d’un pervers narcissique. C’est en cela que vous pouvez trouver le courage de vous affirmer et de surmonter les épreuves. Apprenez à avoir confiance en vous, en vos valeurs et en vos limites. Un tel travail de psychanalyse vous permettra d’éviter de tomber dans le piège.

Le plus simple est de noter toutes vos qualités et vos défauts. Changez votre filtre et regardez-vous objectivement. Êtes-vous vraiment la personne bourrée de points négatifs et d’échecs que votre pervers essaye de vous faire croire ? Lorsque vous aurez trouvé la réponse, vous serez prêt à faire un grand pas.

Entourez-vous de personnes positives

Pour survivre à une attaque manipulatrice au quotidien, le meilleur moyen est de s’entourer de personnes positives, avec de bonnes attentions. Vous isoler dans votre coin ne vous fera que perdre davantage confiance en vous. Sortez et prenez du plaisir.

Renouez contact avec votre famille et vos amis les plus sincères qui sauront voir vos qualités et les apprécier. Le chemin n’est pas simple pour échapper à un sadique, mais il est possible de se protéger d’une relation toxique qui vous tue petit à petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *