La dépression chez les profs

depression chez les professeurs

Saviez-vous que de plus en plus de professeurs tombent dans la dépression, si bien que ce sujet soulève d’énormes questions ? En effet, plus de la moitié de ces enseignants souffrent d’insulte, de moquerie et même d’agression physique pendant l’exercice de leur fonction. Ces circonstances engendrent souvent une démotivation totale avant de conduire à une forte dépression. Cet article va ainsi présenter les éventuelles raisons de ce fléau qui touche les professeurs.

Travail de professeur, un métier difficile

Certes, le métier d’un professeur n’est jamais simple. Face à nombreux élèves, souvent indisciplinés, le stress peut rapidement gagner de l’ampleur. Cela se termine notamment par le surmenage. D’ailleurs, cette situation de confusion professionnelle ne risque pas de s’améliorer au fil des années. En plus de cela, la société actuelle témoigne de moins en moins de considération envers ce métier, sans doute, car elle n’imagine pas la gravité des problèmes auxquels les professeurs sont confrontés dans leur quotidien.

Vous pouvez vite vous apercevoir qu’avec un certain nombre de classes à gérer, l’emploi du temps de ces enseignants se trouve particulièrement surchargé. En ajout à cela, nombreux sont les établissements qui font une si mauvaise gestion que ce sont les professeurs qui en payent le prix fort. Or, transmettre la connaissance à la future génération est un métier qui requiert une attention optimale.

Outre cela, les élèves ne se rendent pas compte de l’estime que représentent leurs enseignants. En effet, certains instructeurs sont victimes d’insulte et de moquerie. Ils se sentent ainsi en insécurité dans leur milieu professionnel. Dans la majorité des cas, malgré la bonne volonté de ces enseignants, ainsi que la passion qu’ils portent sur leur profession, ils finissent par s’effondrer.

depression à la retraite

Les principales causes de la dépression chez les profs

Effectivement, à part l’épuisement connu par les professeurs dans l’exercice de leur fonction, ils souffrent également d’assez mauvaises conditions de travail. Certes, cela est notamment lié à la faible rémunération des enseignants, malgré leur forte compétence intellectuelle. En effet, il faut poursuivre cinq années d’étude après le bac pour pouvoir prétendre devenir professeur dans un établissement secondaire. De plus, quand on s’aperçoit que ses camarades de promotion gagnent beaucoup plus d’argent avec un équivalent de son diplôme, on ne peut pas s’empêcher de se sentir frustrer, et ce, tout le temps. Ces circonstances sont difficiles à supporter pour les professeurs et les entrainent dans une dépression émotionnelle.

Le corps enseignant se trouve également soumis à une angoisse omniprésente. À part le fait de gérer tout genre d’étudiant, ils sont tenus d’affronter la pression exercée par le recteur d’académie, ainsi que les parents d’élèves ; difficile à gérer !

Malheureusement, devant cette situation tout à fait palpable, les divers responsables hauts placés restent toutefois inertes. Cependant, s’il existe des personnes qui méritent d’être reconnue par leur juste valeur, ce sont ceux qui font tout leur possible pour bien éduquer et transmettre leur savoir aux enfants. Les professeurs, tous autant qu’ils soient, devront jouir d’un soutien de la part de leurs élèves, en premier lieu, puis de la société entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *